La question des prêtres

Ceci est le résumé d'un article que j'ai écrit que vous pouvez trouver à l'adresse suivante:

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1515707-qui-se-cachent-derriere-les-pedophiles-tous-ne-sont-pas-les-monstres-que-l-on-s-imagine.html

La personne pédophile ne va pas choisir de devenir prêtre car elle y voit le cadre idéal pour assouvir ses désirs. Ce n’est pas non plus parce que le prêtre va être frustré sexuellement qu’il va finir par se tourner vers les enfants.

L’hypothèse la plus probable est que le pédophile voit en la religion une protection contre ses penchants. Plus précisément, il va penser que la puissance de l’interdit religieux reste la seule solution pour contenir ses fantasmes.

Seulement, le rôle privilégié du prêtre auprès des enfants va en fait faciliter le passage à l’acte. D’autant que loi du silence au sein de cette institution fournit une couverture idéale. Ajouté à la notion de pardon qui est très importante, au fait qu’il existe une justice de dieu pouvant se substituer à celle des hommes et à une certaine difficulté de la religion à concevoir la pathologie mentale, au final la protection contre un potentiel passage à l’acte est complètement illusoire.

Si vous avez été victime d'actes pédophiles et que vous souhaitez en parler à un professionnel, vous pouvez me contacter, j'exerce en tant que psychologue dans le 10ème arrondissement de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *