Le slam : la drogue au service de marathons sexuels

Ceci est le résumé d'un article que j'ai écrit que vous pouvez trouver à l'adresse suivante:

http://tetu.com/2016/04/15/slam-drogue-service-de-marathons-sexuels/

Il est suivi du récit du parcours d'un slameur.

Le slam est une pratique assez récente qui consiste en la consommation de drogues dans le cadre de relations sexuelles extrêmes.  Ce phénomène touche particulièrement le milieu gay au sein duquel il fait des ravages. En effet, la prise de risque aussi bien sur le plan de la consommation de substances que de la sexualité, entraîne de lourdes conséquences sur la santé physique et psychique de ses adeptes.

La drogue phare des soirées slam est la méphédrone. C’est une drogue de synthèse en vente libre sur internet. Elle a pour particularité de décupler les performances et ressentis sexuels ainsi que de couper la sensation de sommeil. Les consommateurs vont donc pouvoir avoir des rapports sexuels non stop durant 24, 48 voire 72 heures.

A long terme, les personnes vont développer une véritable addiction aux produits mais aussi auront des difficultés à envisager une vie sexuelle en dehors de la prise de drogues.

e prétexte à l’usage du produit dont la personne est devenue dépendante. Enfin, on retrouve chez de nombreux slameurs la crainte de ne plus pouvoir avoir une sexualité sans produits.

A cause du matériel échangé et des relations non protégées, les contamination à l’hépatite C et au VIH sont très importantes dans le milieu du slam.

Si vous pratiquez le slam et que vous souhaitez en parler à un professionnel, vous pouvez me contacter, j'exerce en tant que psychologue dans le 10ème arrondissement de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *