Les stéréotypes sur le viol

Ceci est le résumé d'un article que j'ai écrit que vous pouvez trouver à l'adresse suivante:

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1499349-viol-les-10-mythes-et-stereotypes-les-plus-courants-demontes.html

Les violences sexuelles sont encore un sujet tabou en France. La loi du silence est de règle autant au sein des familles et institutions que chez la victime elle-même. En effet, envahies par la culpabilité, la honte et la peur d’être jugées, les victimes vont préférer se taire.

Le voile posé sur ce type de violences alimente les fantasmes et fausses croyances. De même, nous sommes peu renseignés sur les conséquences psychologiques de tels actes.

Notre société, encore profondément marquée du sceau du patriarcat, contribue largement à légitimer un certain degrés de violence à l’encontre des femmes. La femme possède encore cette image dans l’inconscient collectif d‘objet de satisfaction sexuel. La parole d’une femme agressée sexuellement est souvent mise en doute: elle fabule, elle exagère ou encore elle est responsable de cette situation car elle a envoyé de mauvais signaux.

Il est important de lutter contre les stéréotypes du viol, ce n’est que comme cela que les victimes sortiront de leur silence et pourront enfin être accompagnées, soignées et obtenir justice. En conséquence de quoi, les agresseurs cesseront d’agir en toute impunité.

Si vous avez été victime de violences sexueles et que vous souhaitez en parler à un professionnel, vous pouvez me contacter, j'exerce en tant que psychologue dans le 10ème arrondissement de Paris

Une réflexion au sujet de « Les stéréotypes sur le viol »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *